Le rôle actuel des ISPV dans la protection de la santé publique

Ils assurent la surveillance des conditions d'installation, d'équipement, de fonctionnement et d'hygiène des établissements et de la qualité sanitaire des denrées :

  • dans tous les abattoirs d'animaux de boucherie et dans les abattoirs de volailles, de lapins et de gibiers ;
  • dans les établissements de préparation et de manipulation des viandes et des produits carnés : ateliers de découpe, ateliers de transformation préparant des produits à base de viandes (dont les plats cuisinés et les conserveries) ;
  • dans les établissements de collecte de lait et de préparation de produits laitiers, qu'ils soient fermiers ou industriels ;
  • dans les établissements de manipulation et de préparations des produits de la pêche (dont les criées de poissons, les centres d'expédition de coquillages vivants) ;
  • dans les centres d'emballage des oeufs et les établissements préparant des ovoproduits ;
  • dans les établissements d'entreposage et les véhicules de transport des denrées ;
  • dans les établissements de restauration collective (dont les cuisines centrales), ainsi que les restaurants commerciaux ;
  • dans les points de vente (bouchers, charcutiers, traiteurs, pâtissiers, ...).

Ils assurent aussi la surveillance des établissements de préparation des aliments pour animaux et des équarrissages.Ils mettent en oeuvre les plans de surveillance pour la recherche des résidus médicamenteux dans les denrées animales (dont les substances antimicrobiennes, les facteurs de croissance, etc.), des contaminants physiques (contaminants radioactifs) et des contaminants chimiques (métaux lourds, cadmium, pesticides, dioxines, etc.), par des prélèvements dans les industries agro-alimentaires mais aussi en élevages.

Ils sont chargés d'effectuer des contrôles aléatoires par sondage à destination sur les produits d'origine animale en provenance des Etats membres de l'Union Européenne (contrôles dans tous lessign04.gif établissements destinataires: entrepôts, établissements de transformation, points de vente, etc.).
Ils contrôlent, lors de la procédure de dédouanement, la qualité sanitaire des denrées importées des pays tiers dans les postes d'inspection frontaliers (au nombre de 27).

Ils participent de plus aux "opérations alimentation-vacances" en concertation avec les agents de la Direction départementale de la consommation, concurrence, répression des fraudes (DDCCRF).
Ils assurent, en collaboration notamment avec les ingénieurs sanitaires des Directions Départementales de l'Action Sanitaire et Sociale et les agents des Directions départementales de la concurrence, consommation et de la répression des fraudes, la gestion des toxi-infections alimentaires collectives (recherche des aliments incriminés, enquête dans les établissements de fabrication ou les élevages d'origine).

Ils veillent à l'éradication des maladies animales transmissibles à l'homme par application des mesures prophylactiques réglementaires dans les cheptels animaux (tuberculose, brucellose, salmonellose dans les élevages de poules pondeuses, rage) ainsi que des maladies animales qui posent de graves problèmes économiques comme la fièvre aphteuse.

Retour : un peu d'histoire                                Suite : la formation des ISPV

 
© 2008 SNISPV
Conception / réalisation :